Pilote et formateur d’ULM trois axes au Club du Golfe
Rencontres

Gaël Jaillais, Pilote et formateur d’ULM trois axes au Club du Golfe

Gaël Jaillais est une personnalité aux milles et une facettes. Il a partagé avec nous sa passion pour les vols en ULM trois axes. Rencontre avec un homme tout terrain, tout aussi à l’aise sur terre que dans l’air et/ou sous la mer !

Pouvez-vous vous présenter ?

Originaire de Touraine, je suis installé à Vannes depuis 15 ans. Je suis revenu dans le berceau familial maternel en saisissant une opportunité professionnelle. L’appel de l’ouest et particulièrement du Morbihan a été le plus fort et c’est sans aucun regret car c’est une fibre qui s’animait chez moi déjà depuis très longtemps. Mon cœur a toujours vibré pour la Bretagne que je connais très bien pour l’avoir beaucoup sillonnée. C’est une terre qui me parle beaucoup. Aujourd’hui, j’exerce deux métiers dont ma passion, celle de pilote d’ULM 3 axes. Un ULM 3 axes est un petit avion qui accueille deux personnes pour une masse maximale autorisée au décollage à 525 kg avec parachute.

Comment êtes-vous arrivé au pilotage d’ULM ?

L’association de la Bretagne, du Golfe du Morbihan et de l’aéronautique a été l’élément déclencheur qui m’a fait passer mon brevet ULM puis mon diplôme d’instructeur. Je suis aujourd’hui fier d’être formateur au sein de l’ULM Club du Golfe. Cette envie est née d’un parcours familial aéronautique riche.  Mon frère aîné était pilote d’hélicoptère dans le militaire puis dans le civil, mon second frère était pilote de chasse, mon neveu est pilote d’hélicoptère dans l’armée de terre et enfin mon fils est élève pilote militaire. Nous avons un terreau familial propice au développement de cette envie de voler.

Quels services proposez-vous au sein de l’ULM Club du Golfe ?

Les vols découvertes

L’ULM Club du Golfe propose des vols découvertes / baptêmes de l’air en trois axes ou en pendulaire de 30 et 60 minutes. Les vols sont assurés par des pilotes habilités par l’association qui propose de découvrir le Golfe du Morbihan depuis les airs. En 30 minutes, vous profiterez d’un survol du Golfe pendant lequel vous pourrez admirer ses dizaines d’îles dont l’île aux Moines et l’île d’Arz et découvrir la ville de Vannes sous un angle inédit. Un vol de 60 minutes permet de faire un beau voyage de Damgan, en passant par le château de Suscinio jusqu’à la côte sauvage de Quiberon… on rentre sur Vannes en passant au-dessus des alignements de Carnac, de la Trinité-sur-Mer et des îles du Golfe du Morbihan. Un enchantement !

Les vols personnalisés

Notre club propose aussi des vols personnalisables. Si vous avez envie de survoler une zone en particulier, nous établirons un itinéraire dédié à la zone concernée. Tout est modulable ! Par exemple, si des clients Demeures Marines ont envie de voir leur futur acquisition et son environnement, c’est tout à fait possible. Voir sa maison du ciel est une expérience magique. Il s’agit d’un angle intéressant surtout quand on découvre une région. L’été, nous pouvons aussi proposer des vols sans portières pour réaliser des reportages photographiques.

Ecole de pilotage

Je fais de l’instruction au club avec cet objectif d’enseigner à mes élèves à piloter, seul et en toute sécurité. Notre leitmotiv en instruction, c’est d’abord et avant tout la sécurité. En ULM, nous évoluons dans l’espace aérien et sommes soumis aux mêmes règles que les avions. Il est donc essentiel d’être formé en conséquence et de pouvoir parer à toutes les situations comme les pannes de moteur par exemple. En moyenne, il faut compter entre 30 et 40 heures d’apprentissage pour obtenir son brevet de pilotage. En avion, la 3ème dimension et la division d’attention rentrent en jeu et ce sont des compétences spécifiques à apprivoiser et à acquérir. Piloter demande beaucoup d’énergie car il faut gérer le vol dans sa globalité : suivre la trajectoire, assurer la sécurité extérieure, la radio, le passager… beaucoup d’éléments sont à contrôler en simultané. Une souplesse intellectuelle qui se travaille sur terre et dans les airs avec des vols en instruction.

Qu’aimez-vous dans la pratique de l’ULM dans le Golfe du Morbihan ?

L’ULM est un avion qui présente beaucoup d’avantages. Il est relativement accessible en terme de budget, facile d’utilisation et ludique. Quand j’habitais en Touraine, j’ai beaucoup volé en hélicoptère et en avion avec mes frères…. Les châteaux de la Loire, c’est magnifique mais quand vous les avez survolé une dizaine de fois, vous en avez fait le tour en quelque sorte.

Quand vous évoluez en ULM au-dessus du Golfe du Morbihan, vous assistez à un spectacle qui se renouvelle en permanence au gré des marées, des lumières, des saisons… Un terrain de jeu exceptionnel dont on ne peut se lasser !

Quel est votre itinéraire fétiche ?

J’aime beaucoup l’île d’Arz au cœur du Golfe du Morbihan. La Presqu’île de Quiberon est également sublime, j’y suis profondément attaché pour y avoir passé tous mes étés depuis mon enfance. Mon île préférée est Hoëdic qui a un charme fou. Pour résumer, la Bretagne et particulièrement le Morbihan sont des territoires magiques vus du ciel.

Quelle est votre connexion avec Demeures Marines ?

Nous avons la même philosophie, nous sommes intimement liés à notre territoire que nous chérissons. La terre, le ciel et la mer s’entremêlent pour un art de vivre à l’ouest vibrant. Nous parlons le même langage et avons la même approche avec cette fameuse « 3ème dimension » aéronautique en plus.

Comment définiriez-vous votre art de vivre à l’ouest ?

Mon art de vivre en Bretagne repose sur ce qu’offre naturellement notre région. J’aime être dans l’air, sur terre, sur l’eau et sous l’eau. Je suis pêcheur, navigateur, pilote, plongeur… La Bretagne me donne la possibilité de pratiquer toutes mes passions au gré des saisons. J’en profite à 300%. Mon art de vivre à l’ouest s’articule autour de tout cela. Par ailleurs, je trouve que la Bretagne est une terre vibrante dans le sens où l’énergie y est très forte. Je goûte chaque jour le plaisir de vivre dans le Morbihan et ce en toutes saisons et par toutes les météos.

 en savoir plus

Crédits photos travaux – Gaël Jaillais