Les maisons signées « Yves Guillou »
Actualités

Les maisons signées « Yves Guillou »

L’immobilier est un domaine d’activité passionnant car il touche beaucoup d’univers très différents dont l’architecture. Ce sujet nous passionne et chaque nouvelle « demeure marine » est l’occasion de s’intéresser à ce domaine qui structure nos villes et nos campagnes. De temps en temps, nous avons la chance de nous voir confier à la vente des maisons dites « Guillou ».

Signées par le célèbre architecte breton, Yves Guillou, elles affichent une personnalité singulière, de celle qui marque par leur originalité mais aussi leur intemporalité. Yves Guillou est (re)connu pour avoir réuni la tradition architecturale bretonne avec le courant moderne.

L’architecte Yves Guillou fait partie de nos vies

Yves Guillou a marqué de son empreinte la Bretagne et particulièrement le Morbihan. Peut-être sans le savoir, vous qui vivez à Vannes, Carnac ou encore à la Trinité-sur-Mer, vous croisez tous les jours ou presque des bâtiments et/ou des demeures imaginés par cet architecte.

Pour définir le « style Guillou », Jean-Michel Hervieux, Directeur du C.A.U.E. du Morbihan, à l’initiative de l’exposition qui a lui a été dédiée en 2004, le définit par ces quelques mots (extrait) : « Son œuvre, toujours empreinte d’humilité, saura innover par un savant recours à l’association de matériaux traditionnels ; comme le granit, l’ardoise ou le bois, et contemporains comme l’aluminium et le verre traité en grandes surfaces, sans aucun assujettissement à un discours doctrinal, mais plutôt par un pragmatisme de terrain. C’est pourquoi l’on peut déchiffrer au fil de ses réalisations les grandes étapes de la modernisation qui caractérise cette époque précise de l’histoire bretonne. Yves Guillou va jouer, tout au long de sa carrière avec des volumes de formes géométriques simples, employées tantôt seules dans leur expression la plus primitive, tantôt en combinaisons subtiles, apparemment évidentes, mais dont les épures sont en réalité complexes. Cette maîtrise de la géométrie s’affirmera aussi bien à l’échelle d’un bâtiment pris dans sa globalité, qu’au niveau des détails de modénature qui signent nombre de ses projets. Si les familles de formes et les techniques utilisées permettent de situer les réalisations dans leur époque, on constate que, globalement, l’architecture d’Yves Guillou a surmonté l’épreuve du temps. »

1 300 réalisations sur le Morbihan

L’œuvre d’Yves Guillou est vaste et passionnante. Une exposition s’est tenue du 4 juin au 2 octobre 2004 aux archives départementales du Morbihan. Vous pouvez découvrir en cliquant sur ce lien quelques extracts qui vous donneront matière à explorer le travail remarquable de cet homme qui a touché à tous les domaines (logements sociaux, maisons individuelles, écoles, thalassos, mairies, collèges, piscines…). 1300 bâtiments sont nés de son esprit. Nous pouvons citer l’immeuble dit « Cocotte » de la place Lucien-Laroche à Vannes, le lycée Lesage, le Club House de la Trinité-sur-Mer, la base du Yacht-Club, de la Thalasso de Carnac et de l’École nationale de voile de Beg-Rohu, à Saint-Pierre-Quiberon…

Le style Guillou

Le style Guillou se remarque avec ses toits plats, ses grands pans d’ardoises qui descendent jusqu’au sol, les immenses ouvertures, les patios, les toitures terrasses, le plain-pied, le recours à l’ardoise et au granit mais aussi par l’intégration des demeures dans leur environnement. Pour Daniel Le Couëdec, directeur de l’institut de géoarchitecture de Brest, interviewé dans le Télégramme (18/07/2004) : « Les maisons plates n’ont pas abîmé le paysage. »

Le quartier du Vincin à Vannes

Pour y avoir vendu plusieurs demeures et travailler à proximité, nous connaissons et apprécions beaucoup le quartier de Campen et du bois du Vincin à Vannes. Ce dernier fut développé par Yves Guillou qui y installa même ses bureaux et ses 30 collaborateurs en 1965 (une des plus grosses agences d’architecture de Bretagne) puis sa demeure personnelle. Typique du style architectural du maître, cette maison pyramidale avec son toit terrasse, ses deux patios et ses grandes ouvertures vitrées incarne élégamment le style de son talentueux propriétaire.

Les maisons individuelles

A noter, sur les 1300 réalisations de l’architecte, on compte des centaines de maisons individuelles dont 40 à Carnac, 30 à Arradon, 10 à Port-Navalo, 15 à Baden, 15 à l’Ile-aux-Moines, 14 à la Trinité-sur-mer… et beaucoup d’autres disséminées sur Vannes et le littoral. Jacqueline Facque, une de ses grandes amies, témoignait dans la presse à ce sujet : « Sur le plan de l’art, elles ont été ses plus belles réalisations, celles qui l’intéressaient le plus. Une architecture franche, honnête et sans fioriture. Il essayait de les adapter au climat. »

Celle qu’on appelle « Perspective » à la Trinité-sur-Mer

Vivre à la Trinité-sur-Mer face à la rivière dans une maison d’architecte signée Yves Guillou est l’opportunité que nous vous offrons aujourd’hui. Ce bien imaginé en 1969 a été édifié en position dominante face à la Rivière de Crac’h.

Ce qui le caractérise, une vue à 180° sur l’eau et une architecture singulière signée par celui qui était tout simplement incontournable à l’époque, Yves Guillou. Cette demeure se distingue par l’organisation des espaces en plain-pied, son patio vue mer, son toit plat et ses pans de murs en ardoises. Une maison très agréable à vivre, extrêmement lumineuse, qui demandera quelques travaux de rénovation pour retrouver une seconde jeunesse.

EN SAVOIR PLUS